Le funiculaire du Machu Pichu

Eh oui… il y a bien un funiculaire au Machu Pichu (Pérou).
Non pas pour monter au sanctuaire inca… il s’agit en fait du plan incliné funiculaire de la centrale électrique du Machu Pichu.
Elle est située entre le sanctuaire et le village de Santa Teresa plus en aval sur le Rio Urubamba.
La centrale électrique a été construite en 1953. Elle turbine les eaux du Rio Urubamba qui sont retenues par un barrage situé en amont d’Aguas Calientes et amenées jusqu’à la centrale par une galerie souterraine qui se termine par deux grosses conduites forcées inclinées. Le funiculaire est utilisé pour la maintenance de l’installation et il circule entre les deux conduites. La centrale électrique est située en bout de la ligne de chemin de fer Cuzco – Aguas Calientes – Machu Pichu. Précédemment, ce célèbre chemin de fer allait de Cuzco à Quillabamba en passant par Santa Teresa, mais en 1998 la ligne de chemin de fer fut emportée, en aval de la centrale électrique, par les pluies diluviennes du phénomène climatique El Niño. La section Santa Teresa – Quillabamba ne fut jamais remise en service.

20090202-005

20090202-003
Photo EGEMSA

20090202-001
Photo Georg Trüb

20090202-002
Photo EGEMSA

20090202-004
Photo EGEMSA

Caractéristiques du funiculaire:
Longueur: 310 m
Dénivelé: 200 m
Pente: 80 %
12 personnes peuvent prendre place dans la cabine qui ne possède pas de frein de secours.

Site officiel : EGEMSA

Map

A – Funiculaire
B – Sanctuaire inca du Machu Pichu
C – Aguas Calientes
D – Barrage

4 thoughts on “Le funiculaire du Machu Pichu”

  1. Ce sont des photos spectaculaires! Puisque tu as écrit que «la cabine ne possède pas de frein de secours»… je me pose la question suivante: Est-ce qu’un funiculaire a besoin d’un frein de secours? Est-ce qu’il arrive souvent que le câble d’un funiculaire rompe? Pardon si la question semble un peu stupide… mais franchement… j’en ne sais rien! Les accidents ferroviaires sont nombreux… mais il semble que les accidents de funiculaires sont assez rares, si je ne me trompe pas. Kaprun est le seul accident récent que je connais, mais là, le problème n’était pas l’absence d’un frein de secours.

  2. Je viens de rétablir l’image Google Map qui avait disparu par mégarde!

    Andreas> Il a hélas plein d’exemples où le frein de secours (frein parachute) aurait été bien utile! Récemment à Montmartre, la cabine s’est crashée lors d’un essai de ces freins… le frein n’a pas fonctionné!
    A Los Angeles en 2001, le Angels Flight s’est aussi crashé parce que le câble est sorti du tambour… il n’y avait pas de frein parachute… il y a eu un mort et sept blessés.
    En fait le frein parachute normalement doit arrêter la cabine s’il y a une trop grande accélération comme une rupture de câble mais pas seulement cela peu être une défaillance du treuil, du moteur, des poulies….

  3. Dans les années 1950,(je ne me rapelle plus la date) le funiculaire Les Avants-Sonloup au dessus de Montreux a eu une rupture de câble. Le funiculaire a fait un arrêt d’urgence, les conducteurs ne pensaient pas que le câble était sectionné et ce n’est qu’en inspectant les abords de la voie qu’ils ont dû se rendre à l’evidence… Il faut savoir que s’il n’y a plus de traction sur le dispositif de retenue du câble, le frein de sécurité tombe aussitôt. Cet essai (appelé essai du câble mou) est répeté chaque année après la révision de l’installation.

Leave a Reply