Ligerz… des cartes postales contre le train!

L’association Verein seeland.biel/bienne milite pour la suppression, à Ligerz, de la voie unique de la ligne CFF Yverdon – Bienne et pour le percement d’un tunnel à double voie.

Ces derniers jours l’association envoie aux conseillers nationaux suisses une serie de quatre cartes postales de vacances sur un ton des plus ironiques!

Un communiqué de presse a été diffusé le 12 août 2008:

« Gléresse – la Mecque des amis du train
Les conseillères et conseillers nationaux reçoivent ces jours un courrier de vacances particulier. Quatre différents sujets de cartes postales illustrent avec un brin d’humour et d’ironie, des décennies de problèmes engendrés par la ligne CFF à une seule voie à Gléresse. L’expéditeur est le Comité www.tunneldegleresse.ch, qui s’est engagé depuis longtemps en faveur d’un tunnel CFF à double voie à Gléresse.
[…]
La population de Gléresse souffre depuis des décennies de conditions intenables et attend toujours que la situation s’améliore. Avec cette action de cartes postales, nous voulons nous faire entendre, notamment au Conseil national, qui doit s’occuper cette année encore du développement des infrastructures ferroviaires.
Le problème est clair: la ligne du pied du Jura est l’axe est-ouest le plus important pour le transport de marchandises par le rail, et l’un des deux axes CFF principaux reliant le Plateau suisse et le lac Léman. 250 trains Intercity, régionaux et marchandises passent chaque jour par Gléresse. Cet axe principal est cependant à une seule voie à Gléresse, à quelques mètres des habitations, avec pas moins de six passages à niveau non gardés. Le bruit et les vibrations sont sans répit à l’ordre du jour.
[…]
Ruedi Hartmann, Association seeland.biel/bienne »

Pour connaître très bien Ligerz/Gléresse, je peux témoigner que le passage des trains est vraiment incessant sur cette voie unique, les trains se succèdent sans répis dans un sens puis dans l’autre, train régional, Intercity, convois de marchandises…
C’est également vrai que c’est un lieu privilégié pour photographier de près les trains…!

C’est un vrai bonheur d’y apprécier la voûte étoilée dans la fraîcheur et le calme de la nuit tombée… seulement ce bonheur n’est que de quelques minutes car très vite sonne l’alarme du passage à niveau automatique d’à côté signalant l’arrivée imminente d’un long convoi de marchandises!
Personnellement en 2007, j’ai eu l’occasion passer une nuit à l’unique hôtel de Ligerz, ceci dit remarquable hôtel et très bonne table, les trains passent jusqu’à 3 heures du matin!

Mais je m’adresse directement à l’association Verein seeland.biel/bienne… si votre action est entendue et que le tunnel à double voie entre en fonction pour éviter Ligerz, que va devenir la gare de Ligerz? Que va devenir le funiculaire?!
Actuellement le funiculaire est synchronisé avec les trains régionaux qui s’arrêtent à Ligerz pour descendre et monter les personnes de Presles.
Plus de gare à Ligerz? Est-ce que c’est cela que souhaite l’association?
Ou est-elle favorable à une gare souterraine avec tunnel de correspondance avec le funiculaire?
A moins qu’il soit prévu de conserver la voie unique du bord de lac pour le trafic régional uniquement… c’est à dire deux trains par heure. C’est déjà beaucoup plus que sur pas mal de lignes secondaires françaises!!!
Ce serait intéressant de connaître l’avis de l’association.


La gare de Ligerz qui a été récemment rénovée… les locaux de la gare ont été replacés par un sympathique café avec terrasse vitrée donnant sur le quai, le café fait aussi office d’épicerie… seul commerce alimentaire de Ligerz avec une poissonnerie et bien sûr de nombreux propriétaires-récoltants du Ligerzer. Pour les billets, il y a un automate.


Malgré toutes ces nuisances, Ligerz reste quand même pour moi un de mes endroits favoris en Suisse… avec ses vignes, son vin, son village, son église, le lac de Bienne, l’île Saint Pierre et bien sûr… son funiculaire!

Le site de association Verein seeland.biel/bienne


8 thoughts on “Ligerz… des cartes postales contre le train!”

  1. Je suis contre le tunnel… parce que le voyage en train le long du lac de Bienne est extrèmement beau… voyager en tunnel serait une horreur. Il y a des tronçons à voie unique ailleurs… le long du Walensee et entre Zug et Arth-Goldau. Dans ces autres cas, aucun comité ne lutte pour la mise à double voie de ces lignes.

    C’est étonnant de voir la composition du comité du tunnel: il y a des verts comme la conseillère nationale Franziska Teuscher, mais aussi des gens de l’extrème droite, par ex. le conseilleur national Adrian Amstutz. C’est éxtraordinnaire.

    L’idée du bus pour la desserte de Ligerz n’est pas une convaincante. Il y aura une rupture de charge à Twann où La Neuveville… puis c’est une mauvaise solution pour le funiculaire. Pour se rendre à Tessenberg, il va falloir changer du train à Biel puis prendre le bus à Twann, puis prendre le funiculaire à Ligerz…

  2. Ce serait intéressant de connaître l’avis des habitants de Presles et du plateau de Tessenberg! Ils doivent être tout à fait contre ce projet!

    Je suis d’accord avec toi Andreas, la solution du bus de remplacement serait vraiment la pire!
    Mettre un bus qui ferait la navette entre la gare de Twann et la gare de Ligerz, ce serait la mort assurée du funiculaire! En effet dans ce cas là pourquoi ne pas faire continuer le bus jusqu’à Presles? Ça donnerait une liaison Ligerz – Twann – Presles en bus… enfer!!!

    Un tunnel? Oui pourquoi pas? A condition qu’il ne soit utilisé que par les Intercity et les convois de marchandises et en gardant la ligne actuelle pour la seule desserte régionale!

    Sauvons le funiculaire… non mais!!!

    Oh je viens de penser à une autre solution! La solution Porta Diessa ©
    Un tunnel ferroviaire sous la montagne de Diesse mais avec une gare souterraine avec d’une part un tunnel horizontal pour l’accès à Ligerz et un tunnel vertical avec ascenseur, ou incliné avec funiculaire, pour l’accès direct à Presles!!… Comment vous dites…? Je délire…?

  3. La question fondamentale est la possibilité d’offrir une véritable cadence semi-horaire sur le trafic longue distance. En effet, ce petit tronçon à voie unique réduit considérablement les possibilités d’exploitation de la ligne et notamment, empêche d’avoir réellement 2 ICN par heure.

    Actuellement, il y a en effet 2 ICN par heure dans chaque sens, mais ils se suivent à 3 minutes (l’un fait Lausanne-Zürich et l’autre Genève-Basel ou Genève-Zürich et Lausanne-Basel en alternance). Comme sur le reste des grandes lignes de Suisse, le pied du Jura attend aussi une vraie cadence semi-horaire! Ceci n’est pas possible actuellement (à moins de réduire drastiquement le trafic marchandise et le réléguer uniquement de nuit, ce qui ne plairait probablement pas aux riverains…)

  4. Chr09> Les derniers trains de voyageurs circulent entre minuit et minuit et demi mais je peux t’assurer que les convois de marchandises circulent bien au delà de ces heures là!

  5. Oui bien sûr! Mais en veut-on encore plus? J’en doute.

    Et pour la sécurité du trafic et la flexibilité de l’horaire, on ne peut pas renoncer à mettre ce tronçon en double voie. Or à son emplacement actuel, la place manque simplement.

  6. En réponse à la question que vous soulevez dans votre texte, sachez qu’il est prévu de desservir Gléresse/Ligerz et le funiculaire par un bus au départ de la gare de Douanne (Twann). Le concept n’a cependant pas encore été élaboré dans les détails. La liaison – essentielle – entre les bateaux et le funiculaire serait quant à elle maintenue.

  7. Merci M. Ruedi Hartmann pour votre participation à la discussion.
    Il me semble encore plus essentiel que les habitants de la montagne de Diesse puissent facilement utiliser le funiculaire et le train pour se rendre à Neuchâtel ou Bienne…
    Connaissez vous l’opinion de ces personnes par rapport à votre projet?

Leave a Reply