Chemin de Fer du Vivarais – la fin ?

Le Chemin de Fer du Vivarais, dit “Le Mastrou” est à bout de souffle! La liquidation est-elle imminente?


Photo Jean Rouby

«Vous êtes fou», disait le directeur des Chemins de Fer Départementaux (CFD) en septembre 1968 à Jean Arrivetz, lorsque ce dernier osait lui demander de céder à un groupe de ferroviphiles «un tronçon du Vivarais» après la suppression du réseau. «Vous ne tiendrez pas huit jours!»
Le directeur des CFD se trompait carrément. En 1969, le Chemin du Fer Touristique de Montagne (CFTM) remettait en exploitation la ligne Tournon – Lamastre, le «Mastrou». Pendant quatre décennies, cinq lourdes locomotives Mallet 030-030T tiraient jusqu’à douze voitures à bogies dans la merveilleuse vallée du Doux. 32,6 kilomètres de pur bonheur.
Toutefois, le 10 avril 2008, le Conseil Général de l’Ardèche décidait la suppression des circulations du Mastrou. En Ardèche et ailleurs, on se demandait: «Comment sommes-nous arrivés là?»
Le 5 mai 2008, Pascal Terrasse, Président du Conseil Général, expliquait pourquoi cette décision «extrèmement difficile» était incontournable. A commencer par les difficultés techniques. Aucune des belles Mallet n’est en état de rouler. Et les voies ont été jugées «fatiguées» à tel point que la Direction Départementale de l’Equipement a menacé la suspension de l’autorisation d’exploitation.
Il y a aussi des difficultés financières. Depuis cinq ans, une Société d’Economie Mixte locale (SEM) gère le Mastrou. Le département est l’actionnaire majoritaire de la SEM. Le 31 mars 2008, la SEM a entassé des dettes de 1,4 millions d’euros. Le président de la SEM s’est vu forcé d’engager la procédure de cessation de paiement le 18 avril 2008.
Comme quoi, la SEM ne peut jamais payer les investissements nécessaires pour assurer le futur du Mastrou:
– 5,7 millions d’euros pour la nouvelle gare de St-Jean-de-Muzols laquelle est nécessaire parce que Réseau Ferré de France ne veut plus permettre au Mastrou d’utiliser le tronçon à trois rails entre Tournon et St-Jean, et pour des travaux dans les gares de Boucieu-le-Roi et Lamastre;
– 1,5 millions d’euros pour la remise à niveau des voies et des ouvrages d’art;
– 2,1 millions d’euros pour la remise en état des locomotives et des voitures;
– 1 million d’euros pour la reconstitution des besoins en fonds de roulement;
– soit un total de 10 millions d’euros.
Monsieur Terrasse affirmait: «Je suis prêt à engager le département dans un nouvel effort significatif, mais à la condition d’être accompagné dans cet effort.»
Le 5 mai 2008, le Conseil Général de l’Ardèche a confié à Jean-Pierre Franchisse, ancien maire de Tournon, la mission de «conseil stratégique et de prospective». Monsieur Franchisse expliquait: «Ma mission est de trouver des solutions durables.» On lui donne six mois pour trouver ces solutions.
Puisque le Département veut se retirer de la gestion de la ligne, il faut trouver un nouveau partenaire. Monsieur Franchisse affirmait qu’il va rencontrer les dirigeants de Véolia Transport, la société qui exploite des lignes touristiques comme les chemins de fer de la Rhune où de la Mure.
Un autre obstacle doit être franchi bientôt: «Il ne faut pas que le tribunal de commerce prononce la liquidation judiciaire de la SEM» dit Jean-Pierre Franchisse. «Car même si le Mastrou ne roule pas, il faut qu’on puisse garder les employés.» La décision du tribunal doit être rendue le 10 juin.

«Mais si la liquidation est prononcée», confiait Monsieur Franchisse au Dauphiné Libéré, «c’est fini…»

The Vivarais railway – The uncertain future of the «Mastrou»

«You are crazy», said the director of the Chemins de fer départementaux (CFD) in september 1968 to Jean Arrivetz, when the latter asked him to give «a stretch of the Vivarais railway» to his group of rail fans after the closure of the meter gauge network. «You guys won’t be able to run this railway for one week!»
The director of the CFD was wrong. In 1969, the Chemin du Fer Touristique de Montagne (CFTM) started operations on the line Tournon – Lamastre, called the «Mastrou». For almost four decades, five heavy Mallet locomotives towed long strings of old passenger coaches up and down the beautiful valley of the Doux river. 32,6 kilometres of delightful old- time railroading.
Nevertheless, the April 10 2008, the Conseil Général de l’Ardèche (government of the Ardèche department) pulled the plug. People in France and abroad asked themselves: Why did this happen?
May 5 2008, Pascal Terrasse, president of the Conseil Général, explained why it was necessary to suspend operations of the Vivarais railway. First, there are technical problems. None of the beautiful Mallet locomotives is in working order. And the track was deemed too weak for safe operations. Authorities threated to withdraw the operation permits if the track will not be repaired immediately.
There are financial problems as well. For the last five years, the Société d’Economie Mixte Locale (SEM) was running the Vivarais line. The Ardèche department is the major shareholder of the SEM. March 31 2008, the SEM had 1,4 millions euros of debts. The president of the SEM had to start a procedure of suspension of payments.
With this mountain of debts, the SEM will never be able to pay the works which are necessary for the long term survival of the Vivarais railway:
– 5,7 millions for the new station at St-Jean-de-Muzols and works at the stations of Boucieu-le-Roi and Lamastre. The new St-Jean station will be necessary because RFF, the owner of the normal gauge network, wants the Mastrou to withdraw from the Rhone valley main line, on which the Mastrou was running on a three rail stretch between Tournon and St-Jean-de-Muzols.
– 1,5 millions for works on track and bridges;
– 2,1 millions for rolling stock reparations;
– 1 million for working capital requirements;
– which makes 10 million euros.
The president of the department said: «I am willing to help the Vivarais railway, but only if other groups will join the Ardèche department.»
May 5 2008, the Conseil Général hired Jean-Pierre Franchisse, former mayor of the city of Tournon, as «strategic consultant». Mister Franchisse stated: «My mission is to find lasting solutions.» He was given six months to find such solutions.
While the Department wants to withdraw from the daily operation of the Vivarais line, a new operator must be found. Mister Franchisse confirmed that he will talk to Veolia Transport, a company which is running other french tourist railroads such as the Chemin de fer de la Rhune and the Chemin de fer de la Mure.
However, it is uncertain if Jean-Pierre Franchisse will be able to accomplish his mission. Other dangers are luring in the near future. June 10, the Commercial Court at Aubenas will decide wheter the SEM will be liquidated. Mister Franchisse does hope that this will not be the case. Otherwise, he stated, the staff of the Vivarais line must be fired.

«If the Court will liquidate the SEM, this will be the end of the Mastrou», he said to the press.

Andreas Gossweiler
Zurich

http://sauvonslemastrou.over-blog.com
http://trainduvivarais.org/spip.php?article144

Signez en ligne la pétition “Sauvons le Mastrou” !

Sign the online petition : “Sauvons le Mastrou” !

Projet de lettre / Project of mail

 

 

34 thoughts on “Chemin de Fer du Vivarais – la fin ?”

  1. Noooooon ? Pouf Pouf ^^ ! Dégager d’autres tracés ? En Corse ? c’est ignorer la topographie et la géographie locale ! les tracés actuels sont déjà des tours de force, j’imagine difficilement d’autres variantes !

    En parlant de rumeurs dont je viens d’avoir connaissance (à vérifier bien évidemment !) :

    D’importantes mutations seraient en préparation au Chemin de Fer du Vivarais, avec la suppression / déplacement des installations de Tournon sur Rhône, reportées à Saint Jean de Muzols, suppression de 4/5kms de lignes, ET SURTOUT démolition de l’ensemble actuel gare + dépôt + chateau d’eau + installations et bâtiments, et suppression de la section à 3 files de rails empruntant les voies SNCF rive droite du Rhône.

    Un parc d’attractions “bas de gamme” serait construit sur un terrain de camping juste à coté de Douce Plage, avec parkings, zone bus (15 places environ) zone commerciale, minigolf, et sur un coté, le dépôt / atelier…

    Le résultat serait donc aux antipodes de ce qui fait tout l’intérêt de ce réseau en terme d’ambiance vivante et de Patrimoine, avec une logique de destruction, sans garantie que les “foules” seraient au rendez vous.

    Ce projet paraît surréaliste … Avez vous des infos ?

  2. BBArchi > Noooooon!!! Ultra-Pouf!! Aoutch ça fait mal! J’éspère que ce ne sont que des rumeurs! La gare de Tournon a beaucoup d’atouts, dont l’ambiance romantique, la situation près du village de Tournon (pas besoin de bagnole pour s’y rendre), le tracé à trois rails etc. Je préfère cela mille fois à une place de minigolf!

  3. Je crains fortement une confirmation des rumeurs…

    La saison 2008 sera toujours au départ de Tournon, mais après, c’est le brouillard…

    Décidément, certaines choses de bon sens ont vraiment du mal à être admises, prises en compte, et respectées…

    Les visiteurs viennent justement pour cette ambiance, pas pour un parc d’attractions identique à tous ceux qui existent déjà , et qui sont en graves difficultés financières liées à leur faible envergure !

  4. Bon alors voilà déjà quelques éléments de réponses au sujet de la rumeur de BBArchi sur les Chemins de Fer du Vivarais… je cite:

    traintph> Ce projet est dans les cartons depuis peu. la raison vient des péages que la SNCF et RFF demandent au chemin de fer touristique. Il me semblent qu’ils s’élèvent à plus de 200 000 euros par ans et représentent la 1° charge du CF touristiques. D’ou l’intéret économique pour déménager…

    michel3> J’ai eu l’occasion de discuter à de nombreuses reprises avec l’ancien directeur technique du CFV en 2005, il m’a expliqué lui aussi le déménagement (confirmé sur place en juillet 2007) pour 2008/9 en raison du tarif que demande RFF pour chaque passage de train, mais il n’était pas question d’abandonner ou de démolir les ateliers qui restaient actifs et embranchés au réseau RFF. Pour le reste le CFV étant dirigé à 50/50 avec le Conseil Général, qui a montré son talent avec arrêt de bon nombre de machine, ça ne m’étonne pas, mais la c’est mon idée personnel qui peut être fausse.

  5. Bonjour

    Il est tout à fait exact que le C.F. du Vivarais va subire de profondes mutations.

    Le Dépot + gare + parking + village 1900 seront construits à Douce Plage. Le délai du tronc commun a toujours été annoncé pour 10 ans, maintenant il serait réduit à 5. C’est une volonté de la SNCF et non du CFV. Avec la réactivation du trafic voyageurs rive droite en négociation, la gare de Tournon serait de nouveau ouverte, RFF n’aurait plus à payer un employé que pour le tronc commun (donc la redevance devrait baisser). L’investissement est de l’ordre de 9 000 000 d’Euros. Cela change tous les mois et je pense que rien ne sera entrepris avant les municipales; car des maires vont changer.
    L’idée est de faire 2 AR par jour Douce Plage Boucieu + 1 AR Lamastre certains jours. Hélas le désintérêt de la ville de Lamastre y est pour quelque chose dans ces changements. Tout est fait pour dégoûter le touriste : démolition du dernier moulin, de la scierie, pas de piscine, retrait du parc national des châtaignes…bref il n’y a rien à faire dans cette ville.
    Pour le matériel, je dirais que c’est un concours de circonstances et les conséquences d’une longue histoire. La chaudière de la 403 est partie chez Secat au Mans, rien décidé pour le bas peut-être en Allemagne. Je serais moins tolérant pour les diesels vu le nombre d’avaries, procès après révision, il faut des moteurs neufs ce qui a été enfin fait sur un 150 CV par le département. Il faut arrêter de vouloir faire du régulier avec des moteurs de plus de 50 ans. Faute de personnel, il n’y a plus de gros travaux lorsque les trains roulent. La 104 a donc été abandonnée en avril, non terminée, les gens vont prendre leurs congés en fin de saison. Les travaux devraient reprendre en décembre ou janvier. La 414 ayant-elle aussi besoin de gros soins ; les 2 seront-elles en état pour 2008 ? Le brassage de personnel plus ou moins qualifié, n’est pas non plus étranger à tous ces véhicules immobilisés.
    Faute de matériel roulant des groupes ont été refusés, et des individuels laissés sur le quai.
    Je n’ai pas le chiffre 2007 du péage SNCF, mais il devrait-être plitôt de 100 000 Euros, Lors de la réfection du pont il y a eu des charges exceptionnelles
    Knysna
    (co-fondateur du CFTM)

  6. Bonjour,

    Puisque des gens d’autres sites viennent lire mes propos ici, qu’ils en soient remerciés, et qu’ils s’en prennent au webmaster et quelques malpolis de leur site préféré.
    La situation actuelle est due à une double impossibilité :
    – les travaux de voie planifiés n’ont pas été faits cet hiver, cela concernait 2 tronçons, d’où interdiction de rouler. Cela n’avait rien à voir avec les gros chantiers faits sur les courbes les années précédentes.
    – seul un autorail est en état, donc il existe une quasi impossibilité d’exploiter.

    Le cabinet comptable de qualité suit le réseau a du signaler courant 2007 la dérive financière qui se préparait, le réseau ayant perdu 130 000 Euros sur l’exercice 2006.
    A mon avis, un bilan provisoire a du être établi en janvier ou décembre.
    Dans ces conditions pourquoi avoir adressé le châssis de la 414 à la SACM de Baix, sans refaire la voie ? Le châssis de la 414 n’a été expédié que courant janvier 2008, le travail estimé (source Dauphiné Libéré) est de 2000 heures soient 30 semaines pour 2 personnes. Je ne vois pas comment on pouvait imaginer voir la machine remontée (en plus des 2 000 heures) pour le 1er juin. Il aurait été plus sage d’envoyer le châssis de la 413 identique dès juillet 2007.
    L’état du matériel moteur à ce jour est hélas comme suit.
    401 incomplète hors d’état chaudière à refaire
    403 2 bogies sont empilés sur un plat à Tournon. Les essieux sont bloqués aux C.F. du Jura qui devait les rebandager. Par suite de problèmes de personnel (décès ?) le travail n’est pas fait. La chaudière neuve est en construction chez Secat au Mans, qui a du arrêter tout travaux, vu que le client est en cessation de payement.
    404 La mal aimée du réseau, chaudière à refaire
    413 chaudière à refaire
    414 châssis à Baix (déjà dit). La chaudière refaite à PIla Pologne donne beaucoup de soucis. L’année dernière la majorité des entretoises a été changée. Cet hiver ce sont les tirants de foyer. Lors de l’inspection de l’APAVE il a été remarqué une usure anormale à l’entrée du foyer, la chaudière a été refusée. La réparation peut se faire facilement par le remplacement partiel de cette partie et la mise en place d’une pièce soudée. Cette usure anormale est due au frottement de la pelle à charbon par des jeunes chauffeurs non expérimentés.
    104 Une grande partie des entretoises a été changée durant l’hiver 2006/07. Hélas personne n’avait remarqué une déformation de foyer, qui motivé un refus de l’APAVE.
    Isère. Il semble y avoir une grosse déformation de foyer. Elle est propriété de la SGVA, qui n’a reçu aucun loyer et n’aura jamais les sommes nécessaires à sa remise en route
    040T Corpet : Les boites du dernier essieux sont à refaire. La encore il s’agit d’une usure anormale due au manque de lubrification (formation et motivation du personnel ?). Ce n’était pas un travail majeur, facile à sous-traiter. Il y aurait aussi un problème au foyer, mais je n’ai aucune information précise.
    Locotracteurs X ; apte à de petits trains de travaux
    Locotracteur Y : a reçu un moteur neuf de 180 CV au lieu de 150, mais les travaux ne sont pas terminés. Sa mécanique de 65ans résistera-t-elle ?
    Autorails 314 – 316 en attente de réparations, dont un moteur pour l’un d’eux. Les bogies porteurs, auraient été mis sous la remorque 22.
    Autorail 214 : repose sur des traverses, les bogies fissurés sont déposés. Si Billard le constructeur n’existe plus, la société Socofer l’a reprise. Elle possède les plans d’origine, les bogies sont uniquement en tôle soudée. Socofer a tout (sauf l’argent) pour les refaire.
    Autorail 213 : apte au service.

    Voici l’état des lieux, de quoi refroidir le plus téméraire des repreneurs

    Knysna

  7. Bonsoir Knysna.

    Bon, positivons, nom d’une pipe ! Eh bien ce qui semblait irréliste en 1968 peut éventuellement se reproduire aujourd’hui. Je constate qu’il y a en ce moment une certaine agitation autour du Mastrou, qu’il convient de canaliser pour éviter toute dispersion, et cet objectif ci n’est pas hors de portée.

    Déjà , plus on en parle, et plus l’écho sera positif.

    Oui, il ne faut pas l’arrêter, ni le remettre en route. La terminologie entendue à droite et à gauche est néfaste. Il faut lui donner – enfin – la place qui est la sienne dans la bonne marche de l’Ardèche. Si on l’arrête, il reste quoi ? On fait venir la composante de base de l’industrie du tourisme (Le Touriste / Visiteur / hôte) avec quel atout ?

    Pensons-y…

    http://trainduvivarais.org/spip.php?article144

    Une action (pour commencer) :
    http://sauvonslemastrou.over-blog.com/

  8. Bonjour BBarchi,

    J’ai connu les discours politiques de 1967/68 ; il était évident que ce n’étaient que des discours de façade (je ne suis plus jeune). Je n’ai pas eu le temps d’aller à Lamastre ce jour pour prendre la température. Il est triste que le maire ne participe pas à cette réunion de 18 heures. Le compte rendu de la réunion du Conseil municipal du 10 n’est pas en ligne. Il est clair que le Conseil Général souhaite une participation plus élevèes de Tournon et de Lamastre. Je n’ai trouvé aucune trace des positions du nouveau maire de Tournon.
    Il me semble étrange qu’aucune des parties en cause n’ait évoqué le recours à un emprunt sur 10 ou 15 ans, bien moins que la durée que la voie refaite.

    Pour une remontée du trafic il faudrait augmenter la zone de chalandise, par exemple construire enfin une piscine à Lamastre. Dans le parc de Romanèche, il existe un village 1900 avec un aspect historique des métiers…Par beau temps ce n’est pas l’attraction la plus prisée et de loin. En 1970 il y avait 3 restaurants à Lamastre figurant au Michelin surnomée citée gastronomique, il n’y en a plus qu’un en 2008. La vallée du Rhône se transforme de plus en plus en couloir de passage, et non de séjour.

    Il n’est pas possible de canaliser les actions, car elles sont trop faibles pour l’instant et quoi proposer ? En 1968 une partie du parc moteur était en état, et les problèmes de voie étaient mis au 2 ème plan.
    Je suis trop éloigné du réseau pour donner des raisons et expliquer, mais en 1969 le CFTM comptait de nombreux bénévoles, les VFV en 2008 ne marchent qu’avec des bénévoles. En 2007 il n’y avait que quelques bénévoles à Tournon pour la belle saison, les travaux à boucieux n’avancent pas rapidement.

    Cordialement.
    Knysna

  9. Vous avez remarqué que je n’interviens pas dans cette discussion sur le chemin de fer du Vivarais…
    Tout simplement parce je ne connais pas le sujet!

    Je vous propose de mettre sur le blog un billet spécial sur les problèmes du CFV… afin qu’il profite quelque peu de l’audience internationale (mais oui!) de Funimag. Ce billet permettrait également de rassembler vos commentaires qui s’éparpillent sur plusieurs billets actuellement… 😉

    Quelqu’un pourrait-il me préparer ce billet? BBarchi, au hasard?

  10. Monsieur Funimag

    Merci pour votre intéret.
    Hélas, je ne sais pas de quel blog il s’agit, et connais encore moins les billets. Par avance, je vous remercie de vos explications.
    Je crains que ce soit une faible somme à comparer des € 5 000 000 à trouver, mais oK pour tenter.

    Merci d’avance.

    Knysna

  11. Le blog dont je parle?… et bien c’est celui-ci… évidemment! (je suis le responsable de ce Funimag Photoblog)…
    Quant au billet que je souhaite publier… il s’agit d’un article dans le blog… pas d’un billet de banque…
    Faut prendre le terme billet dans le sens ‘billet d’humeur’… 😉

  12. Bonjour monsieur le Webmaster,

    Toutes mes excuses, véritablement je n’y étais pas du tout.
    OK pour faire un pour ouvrir un billet (en France on dit post qui n’est pas français). Par mail privé pouvez m’indiquer comment transférer ce qui a déjà été dit sur le nouveau billet. S’il n’y a que vous qui puissiez le faire je suis toujours OK
    Merci d’avance.
    Knysna

  13. Bonsoir.

    Super idée, mes sincères remerciements, Funimag !

    Je vais essayer de rédiger un “billet” d’humeur positive ce WE, pour te le soumettre, et d’ici là centraliser et de trier le maximum d’informations.

  14. Ok BBArchi… ça marche!… merci !

    Heu… pas trop copieux quand même ton billet! Il va falloir que je le traduise en anglais aussi… alors pense à moi 😉

    Il me faudra aussi que je mette au moins une photo du CFV… je n’en ai pas de perso… en avez vous? Sinon je serais obligé d’utiliser une trouvée sur le web…

  15. Funimag > Voici le «billet» anglais, tiré du site http://www.ruralrail-france.com/news2007.html 😉

    URGENT NEWS: For those who do not know this yet, the operations of the Vivarais railway (Tournon – Lamastre) for the 2008 season have been suspended. This is due principally to the absence of any steam locomotives in working order and to the state of the track which was not repaired as planned during the winter 2007/8. The problems of the Vivarais, one of the most well known tourist railways in France, are serious and the future of the line is uncertain in the short term.

  16. Quant au «billet» sur le Cdf du Vivarais, je serais bien incliné de l’écrire, sous condition que tu corrigerais ensuite mes fautes d’orthographie. J’ai visité cette ligne et j’ai été impressionné et ravi au plus haut degré! C’est vraiment dommage que c’est fini.

  17. Désolé pour le hors sujet, mais comme il n’y a pas encore de billet sur le CFV (Chemin de Fer du Vivarais)…
    J’ai besoin de votre aide: j’ai recu une lettre type à renvoyer au président du conseil général d’Ardèche pour qu’il fasse le nécéssaire à la réouverture rapide de la ligne.
    Pour des raisons pratiques, j’ai essayé de transformer cette lettre en pétition, et de la traduire en allemand et en anglais pour toucher le plus de monde possible (à l’étranger en particulier.)
    Vu que sur ce blog se retrouvent des gens de plusieurs pays et de plusieurs langues, serait-il possible de “corriger” cette lettre? MERCI pour le CFV!!!!

    Naturellement, vous pouvez la diffuser autour de vous.

    Voici la lettre en question:

    Monsieur Pascal Terrasse
    Président du Conseil Général de l’Ardèche
    Hôtel du Département
    Chaumette BP 737
    07007 PRIVAS CEDEX
    FRANCE

    Monsieur,

    Nous ne pouvons accepter l’idée que le Chemin de Fer du Vivarais puisse disparaître.
    Depuis 40 ans, il est l’un des trains touristiques français les plus réputés en France comme à l’étranger.
    Or, la voie et l’état du matériel ne permettent malheureusement pas l’exploitation de la ligne.
    Au titre d’actionnaire principal de l’entreprise chargée de son exploitation, nous vous remercions de bien vouloir intervenir pour assurer la pérennité et la remise en état du Mastrou.
    Nous sommes persuadés que, comme nous, vous ne pourrez laisser mourir ce chemin de fer et que vous ferez votre possible pour un redémarrage rapide de l’exploitation.
    En vous remerciant, Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Président, l’assurance de notre gratitude.

    Für uns ist es undenkbar, die „Vivarais“ Bahn verschwinden zu sehen.
    Seit 40 Jahre ist sie eine der bekannten französichen Museumbahnen nicht nur in Frankreich sondern auch im Ausland.
    Aber der aktuelle Zustand der Gleise und des Rollmaterials (Dampflokomotiven) verhindert den Betrieb.
    Da Sie der Hauptaktionär der Firma, die die Linie betreibt, sind, würden wir Sie sehr dankbar, wenn Sie eingreifen würden, um die Wiederinbetriebnahme der Linie und des Rollmaterials so schnell wie möglich zu erlauben.
    Wir sind sicher, dass Sie, wie wir, nicht diese Bahn verschwinden lassen können.*
    Mit freundlichen Grüssen.

    We cannot accept the idea, that the „Vivarais“ railway disappears. For 40 years is it one of the most famous tourist railways in France and abroad.
    But the state of the tracks and of the rolling stock (steam locomotives) does not allow the operation.
    As you are the main shareholder of the company which operates the line, we thanks you to intervene in the renovation of this railway, to open it as soon a possible.
    We are sure, that like us, you cannot let this railway die.
    Yours sincerely

  18. Sébastien > La pétition est une idée excellente! Je vais la signer tout de suite.

    Ta version allemande est très bon, je propose les corrections suivantes:

    Seit 40 Jahren ist die Vivarais-Bahn eine der bekanntesten französischen Museumsbahnen – nicht nur in Frankreich, sondern auch im Ausland.
    Leider verunmöglicht der schlechte Zustand der Gleise und des Rollmaterials den weiteren Betrieb der Linie.
    Wir können uns nicht damit abfinden, dass das Fortbestehen dieser Bahnlinie bedroht ist.
    Wir möchten Sie als wichtigsten Aktionär der Vivarais-Bahn bitten, alle Schritte zu unternehmen, die nötig sind, damit die Vivarais-Bahn so schnell wie möglich repariert und zur Freude vieler Touristen wieder fahren kann.
    Wir sind überzeugt, dass auch Sie nicht wollen, dass diese wundervolle Bahnlinie verschwindet.
    Mit freundlichen Grüssen

  19. Désolé pour la non réactivité de l’intéressé sur le sujet des CFV ! pbs divers… enfin c’est en cours… si Andréas peut s’en occuper, et me contacter (via Funimag) ce serait super et plus rapide ; or la rapidité parait vraiment nécessaire.

    Le CFV n’est pas forcément “fini”, enfin, ça dépend du degré de mobilisation. La région Rhône ALpes a été contactée, par exemple, pour un coup de pouce éventuel…

    Pour déjà faire un peu quelque chose, j’ai mis deux ou trois liens ici :
    http://www.lyon-en-lignes.org/forum/index.php?topic=7457.0

  20. Merci pour ce billet spécial CFV et pour le récapitulatif des différents commentaires! ça sera plus simple pour tout relire!

    Comme dit plus haut, j’ai “fini” le projet de pétition pour la sauvegarde du CFV.
    =>Funimag: Je t’envoie ce fichier (document word) pour que tu puisses le mettre en ligne et que les personnes intéressées puissent le télécharger et le diffuser.
    Pour l’instant, j’ai déjà récupéré quelques signatures du personnel des RhB!
    A ce sujet, quelqu’un sait si le CFV possède du matériel ex-RhB (comme d’autres CF touristiques français)

  21. Funimag > Moi aussi j’ai signé pa pétition! No. 521!

    Sébastien > Je ne me rappelle pas d’avoir vu des voitures en provenance des RhB. Cependant, il y a beaucoup de voitures suisses ex-VBW et ex-MOB. Et surtout il y a trois Mallet de fabrication suisse.

  22. Andreas> Merci pour la confirmation sur le matériel RhB. (le CP (CF de Provence) possède quelques voitures RhB pour le train à vapeur)
    Pour les mallets, que ce soit les 3 de SLM ou les 2 autres, elles sont magnifiques et doivent continuer à rouler!

    Funimag> Merci pour le lien de la pétition papier et celle en ligne. Je l’ai également signé. (elle était en lien sur un site cité plus haut par BBArchi) N° 43

    Ce week-end, c’est la fête des 150 de la ligne de la vallée du Rhin (St. Margrethen-Buchs-Sargans-Chur). C’est dommage que ce soit interdit de faire signer des pétitions dans les gares, car vu le nombre de passionnés de trains, il y aurait certainement eu beaucoup de monde près à signer…

  23. Cela fait maintenant un petit moment qu’il n’y a pas eu de messages sur le blog. Quelqu’un a-t-il des nouvelles du CFV? ou en est l’actualité le concernant? Y a-t-il eu des décisions de prises?

  24. Il faut aller voir sur le blog

    sauvonslemastrou.over-blog.com

    Il y a toutes les infos au jour le jour, et en particulier une sévère mise au point de l’ex-directeur…
    Christophe

  25. Cet article a été posté il y a 5 jours…
    Je peux vous confirmer qu’il y a eu un afflux de connexions sur cet article principalement lors qu’il y a eu le même jour un lien sur le site espacetrain.com
    http://espacetrain.com/index.php?…page=actu/actu
    Beaucoup de connexion mais aucun commentaires à l’article! C’est à croire que les lecteurs de espacetrain.com ne sont pas familiers au principe des blogs et de la possibilité de pouvoir commenter les articles!
    C’est une question que je me pose souvent… le réflexe de commenter un article d’un blog ne semble pas inné à tout le monde! Sur mon blog j’ai dû augmenter la police et mettre en gras la mention “comments” à la fin des articles… mais c’est sûrement insuffisant…

  26. Cependant un point positif…
    Après la parution de l’article il y a eu un sursaut de signatures dans la pétition online!

  27. Funimag > Il y a 30 commentaires, c’est pas mal, sauf que cette fois, la plupart des commentaires ont été écrits avant l’article 😉

    Maintenant je vais bricoler des poupées voodoo dont les visages ressembleront aux Messieurs Quinkal et Terrasse!

  28. C’est quand même impressionnant: pendant 34 ans, le CFV marche plutot bien, et dès que le département entre en jeu, tout se casse la figure…
    Qu’est-ce qu’il faut en penser?
    Au passage, dans la lettre de l’ancien directeur, on voit que les entrées d’argent ont été plus importantes (avec l’apport du département), mais que les dépenses pour l’entretien ont été réduites (pour ne pas dire supprimées). Ou est passé l’argent qui reste?

  29. Bonjour à tous !
    La situation du Mastrou est bien triste mais espérons qu’elle s’améliore.
    Juste une petite précision pour Knysna : le bas du foyer de la 414 a souffert, mais ce n’est pas à cause des coups de pelles des jeunes chauffeurs (c’est un peu tiré par les cheveux), mais apparemment les entretoises situées en bas du foyer sont en cuivre et mal soudées. Aussi la boîte d’essieu arrière gauche de la 24 n’a pas chauffé par manque d’huile, mais un incendie s’est passé dans cette zone, la boîte s’est carrément déformé et les deux parties (coussinet et “récupérateur d’huile”) ne s’emboîtent plus…
    Je vous remercie de l’attention et même de l’amour que vous portez à ce train que j’aime tant, et je suis avec vous !

  30. Bonjour,

    Pour Sébastien => l’argent a été utilisé pour la voie, la société Offroy en est pour 320 000 €, et aussi pour le directeur qui était bénévole avant.

    Pour quelqu’un => renseignements pris, il y a eu interdiction de laver la chaudière. Le tartre a abrasé les tôles qui ont été refusées par l’Appave. De plus depuis 2003, l’eau de la nappe phréatique a été remplacée par celle de la ville beaucoup plus calcaire sans que ce soit spécialement signifié aux mécanos. Aucune investigation n’a été faite, donc l’eau s’ajoute au déficit. Il y avait déjà eu une alerte en 2006 avec le changement de nombreuses entretoises, mais personne n’en n’a tenu compte.
    Par le mécano de la Corpet, je sais qu’il y a eu une fuite à la plaque tubulaire, la 414 était derrière. Le Mécano a décidé de continuer. Entre les chutes de braises et la vapeur l’essieu s’est coupé endommageant les boites. La machine est revenue à Tournon en 030T. L’axe de l’essieu est refait, mais personne ne sait où faire remonter les roues, en respectant l’angle des manetons.

Leave a Reply