Some news of the Lausanne Metro M2

Des nouvelles du M2 de Lausanne 

De passage à Lausanne mardi 25 mars 2008, voici quelques photos du chantier du nouveau métro M2 qui remplace l'ancienne Ficelle et qui sera mis en service vers l'automne 2008.

 


La station Grancy, où le M2 sort enfin à l'air libre après avoir traversé en souterrain tout le centre ville.


Un des rares tronçons à l'air libre entre Grancy et Délices.


La station Grancy et en arrière plan la gare de Lausanne CFF.


A noter sur ce tronçon à l'air libre… sur la droite ces doubles rangées de barbelés!
Je dois dire c'est ce qui m'a particulièrement frappé… il y a des barbelés partout autour de ce tronçon!
Frappé mais aussi choqué parce que tout de suite j'ai pensé à un stalag… j'y peux rien mais j'associe automatiquement les barbelés à un camp d'internement, voire au mieux à une prison!
Les barbelés c'est quand même un moyen très primitif et très symbolique pour interdire l'accès à une zone. On aurait pu s'attendre à ce que les architectes prévoient un moyen plus moderne et discret.
Certes il faut éviter que les habitants d'Ouchy ne franchissent les murets et grillages de ce tronçon et ne sautent sur les voies! Il y a danger de mort avec les rails latéraux alimentant en électricité les rames!
Mais alors… pourquoi mettre ces barbelés à l'intérieur de la zone à protéger et non pas à l'extérieur?
Dans les stalags les barbelés étaient à l'intérieur des camps et non à l'extérieur… Veut-on empêcher les passagers de s'échapper en cas d'un éventuel sinistre?
Et puis si jamais un habitant d'Ouchy avait la folle idée de franchir ce mur pour sauter sur les voies… il aurait la désagréable surprise de découvrir les barbelés une fois en haut du mur! Ces barbelés n'ont même pas d'effet dissuasif puisqu'ils sont cachés par le muret…!


Détail des barbelés intérieurs!


Pose de barbelés au sommet du grillage.


Tout semble avoir été prévu pour la sécurité… bornes d'appel, prises d'eau pour les pompier, panneaux indiquant la plus proche sortie… 


Peut être les habitants d'Ouchy avaient l'habitude de traverser les voies de l'ancienne Ficelle!
Alors maintenant il faut les dissuader…
Il y a également un muret entre les deux voies parallèles… ce muret sert à dissuader les personnes qui auraient réussi à pénétrer dans l'enceinte des voies, de passer d'une voie à l'autre.


La sortie du tunnel à Délices.


Encore des barbelés…


Pour empêcher de pénétrer … ou de sortir?


La Coulée Verte entre Délices et Jordils.


Station Jordils.


Encore des travaux de gros œuvre à Ouchy.


La station Ouchy.

19 thoughts on “Some news of the Lausanne Metro M2”

  1. Bonsoir Lucas… bienvenue sur le blog… c’est la première fois que tu interviens n’est-ce pas?

    Le viaduc de Bessières est en effet maintenant le point le plus spectaculaire de la ligne! Merci pour tes photos!

  2. Superbes photos comme toujours !
    Hypothèse concernant ces barbelés intérieurs : pour ne pas déborder sur la voie publique? mais j’en sais rien. Vrai qu’un sportif qui a le sens de l’équilibre peut grimper et une fois debout sur la barrière, sauter par-dessus les barbelés. Donc entrer mais pas sortir…
    M’autorises-tu à mettre une photo des barbelés sur mon blog en posant la question? Il y a beaucoup d’intérêt autour de ce M2.

  3. Mais peut-être est-il considéré que le candidat sportif n’a AUCUNE envie d’en ressortir, justement ? Ce qui me choque est non seulement l’idée des barbelés, mais aussi le modèle choisi… Peur que “les jeunes” aillent faire des acrobaties ?

    La Suisse a t-elle si peur que ça de sa jeunesse qu’elle ne sait plus s’en occuper ?

    Je reste effaré du ton employé dans la presse helvétique sur les sujets touchant la jeunesse.

    Si les Suisses arrêtaient la stratégie du rejet pour leur manifester un peu plus d’intérêt et d’écoute, ils seraient probablement moins tentés de faire des tests de limites pour recueillir enfin un peu d’attention, à défaut d’amour …

  4. BBArchi > Quelques jeunes se comportent comme des… comme des… enfin pas comme il faut… ça leur fait plaisir de battre les cheminots dans les trains de nuit, surtout en Romandie, mais aussi en suisse orientale. Faut-il leur montrer de l’amour? Trop tard… il leur faut dire: «ça suffit!» De mon avis il leur manque pas seulement de l’amour mais aussi que quelqu’un leur dise «ça suffit»…

    La presse helvetique en parlait:

    SUISSE. Face aux incivilités, les agents de train opèrent à double le matin durant le week-end.

    Pour tenter d’endiguer violence et vandalisme dans les trains, les Chemins de fer fédéraux mènent une expérience pilote: les contrôleurs travaillent à deux au petit matin durant le week-end. Parce que «les CFF constatent des agressions le soir, mais aussi aux heures matinales», explique Jean-Louis Scherz, porte-parole des CFF. Les essais s’effectuent sur les grandes lignes autour des agglomérations particulièrement, «là où bon nous semble». Les résultats de ce test seront exploités cet automne.

    Le Syndicat du personnel des transports (SEV) a remis la problématique de la délinquance à l’ordre du jour. Aucun événement particulier n’est à l’origine de cette nouvelle mesure, relève le porte-parole des CFF. Toutefois, le nombre d’agressions commises à l’égard du personnel ferroviaire recensées est en augmentation: 235 actes de violence ont été déplorés l’année dernière, contre 196 en 2006.

    Le duo de contrôleurs est rendu possible par rotation du personnel et en fonction de la réserve à disposition. Accompagnés, les employés de train se sentent davantage en sécurité et peuvent ainsi mieux la garantir. «C’est plus rassurant pour les agents et, si l’un est occupé à son ordinateur de bord, l’autre peut observer discrètement.» Le porte-parole des CFF de rappeler que «les contrôleurs sont des agents commerciaux et non pas de sécurité». Ces derniers n’ont pas suivi des cours de self-defense, mais de self-control portés notamment sur «l’escalade verbale» afin d’apprendre à rester calmes et à remettre sur les bons rails leurs interlocuteurs récalcitrants.

    Les CFF ont pris un convoi de mesures préventives ces dernières années: surveillance au moyen de caméras vidéo, trains-école pour entretenir les préadolescents sur le comportement à adopter dans les transports publics. Ou encore l’action «grands frères», qui consiste en l’ouverture du dialogue avec les jeunes par des salariés CFF en civil qui «patrouillent» dans les wagons. Une opération «très appréciée», se réjouit Jean-Louis Scherz. Lequel souligne que «la sécurité est bien supérieure sur le réseau CFF (trains et gares) que sur la voie publique».

    «Le Temps» 12.2.08

  5. @Funimag: oui, c’est la première fois. Il n’y a pas longtemps que j’ai découvert le site et le blog, il est vraiment intéressant.

    Maitentant j’habite à Lausanne, mais pendant 4 ans j’ai utilisé un funiculaire tous les jours pour aller à l’école, il s’agit du funiculaire “Locarno-Madonna del Sasso” au Tessin.
    Quand la météo le permettais, je descendait en vélo et je remontait le vélo en le chargeant sur le funiculaire.

  6. Pour que mes propos ne soient pas mal interprétés : je ne parlais pas des cas “limite” pour lesquels il n’existe pas de solution simple (simpliste ?) mais de la majorité des autres ; je m’interrogeais plutôt sur l’augmentation des taux de suicide, sur les mesures de refoulement / rejet / évacuation plutôt brutale basée sur les rapports de forces et l’assimilation sèche à la catégorie des nuisibles… par exemple l’utilisation du système mosquito (je ne mets pas de majuscule, non méritée) et d’autres festivités…

    Tout un chacun a droit à la tranquillité, et au respect mutuel… dans un cadre apaisé.

  7. Bah, cela ne va pas durer et tout les murs du M2 seront tagués comme c’est de plus en plus le cas à Lausanne. Beaucoup de touristes sont choqués quand il voient cette situation qu’ils étaient loin d’imaginer en Suisse. Ceci dit, on fait peu pour les jeunes et pas assez pour certains!

  8. les barbelés sont ainsi mis pour épargner la vie des chats du quartier et des renards rôdant la nuit ;-)) je suppose…
    une mamie “chats”

  9. Un com sur mon blog qui peut intéresser ici:

    “Wikipedia a dit des barbelés “munis en leur sommet de barres de soutien pour le fil et inclinées à 45 degrés EN DIRECTION DE L’INTRUS, un dispositif qui rend l’intrusion encore plus difficile.” Donc Funimag a raison, les barbelés ont clairement été posés pour dissuader les gens de s’enfuir lorsqu’ils sont dans le métro. Je pense que ça mérite une question à Alain Hubler…”
    Fabien Fivaz
    http://www.fabienfivaz.ch/

  10. Funimag pourquoi ne poses-tu pas la question à la direction du M2? Ce serait intéressant. Il y a une raison. Impossible que ceux qui maîtrisent la complexité du M2 posent des barbelés au hasard. Et ils ne peuvent refuser réponse à Funimag 😉

  11. Oui Sugus, j’avais lu le commentaire de Fabien qui va bien dans mon sens.
    De plus j’ai écrit au service d’information du M2 au sujet de ces barbelés… pas de réponses pour le moment…

  12. Merci pour la démarche. Sûr que tu recevras une réponse. La direction du M2 semble prendre les relations publiques très au sérieux et Funimag n’est pas n’importe qui 😉 Je pense qu’il y a une raison précise, mais la question peut sembler une colle, même pour les gens proches du M2 qui n’ont pas forcément remarqué la chose. Alors attendons…

  13. En attendant la réponse des TL, on pourrait démarrer un quiz!

    Moi je pense que les barbelés sont nécéssaires parce que le nouveau métro va circuler sans «wattman»… comme quoi il faut éviter toute possibilité d’accès aux voies.

  14. Sugus> Toujours pas de réponse de la part du m2…

    Andreas> De toutes manières, conducteur ou pas, il faut interdire l’accès aux voies car il y a danger de mort même s’il n’y pas de rames. Cette question d’interdiction d’accès ne se discute même pas…
    Les questions qui se posent pour moi:
    – pourquoi avoir utilisé des barbelés? A Paris, la ligne de métro 14, qui utilise la même technologie que le m2 de Lausanne, est entièrement souterraine et seules les stations sont à protéger. Pour cela, sur les quais, il y a un mur vitré suffisamment haut pour dissuader les voyageurs de le franchir… mais pas de barbelés!
    – pourquoi les barbelés sont du côté des voies et non l’inverse?

    Je suppose que ces barbelés se trouvent uniquement sur les tronçons de la ligne à l’air libre… je n’ai pas parcouru toute la ligne pour savoir s’il y a des barbelés partout!

    Plus ça va, plus je me demande si echeveria, la “mamie chats”, n’a pas raison… si tout cela n’est pas en fait un piège à chat ou à renards! S’ils sautent le mur d’enceinte… ils risquent ne se retrouver pendus aux piquants des barbelés! Gasp! 😉

  15. Funimag > J’ai du mal à imaginer un mur vitré tout le long de la voie entre Ouchy et la gare de Lausanne! Donc les barbelés s’imposent.

    Barbelés du côté des voies où de l’autre côté – l’effet est le même – désormais il sera impossible aux jeunes de se promener sur les voies.

    Quant aux chats, je pense que pour eux il serait facile de sauter en-dessus des barbelés s’ils en ont envie.

  16. Andreas> Le mur il existe déjà tout au long de cette section à l’air libre… il aurait suffit tel qu’il est… les barbelés sont pour moi inutiles et dangereux car non visibles depuis l’extérieur du mur…
    Quant aux chats et renards c’était une boutade…

    Quoique il y a bien des renards par là… j’en ai vus ! 😉

  17. Bon… cela fait maintenant deux semaines que j’ai envoyé un courrier électronique à Mme Michelle Bohin cheffe du service d’information de la Ville de Lausanne-projet m2 afin d’avoir des explications sur la pose de ces barbelés… sans réponse…

    J’ai rappelé son service par téléphone en précisant que je souhaitais avoir une réponse… mais à ce jour je n’ai toujours rien!

Leave a Reply