Funiculars of Switzerland oldies photos

Vieilles photos de funiculaires suisses

Click for the slideshow / Cliquer pour le diaporama

Ces photos de funiculaires suisses sont parmi les premières que j'ai prises entre 1987 et 1992! Ca ne nous rajeunit pas 😉

La plupart des photos est déjà connue des fidèles de Funimag puisqu'elles apparaissent déjà dans les pages suisses du magazine.

Mais personne ne les a encore vues en grand format!  Enjoy!

These photos of Funiculars from Switzerland are among the first I took between 1987 and 1992! Quite a lot of time now 😉

Most of them are already know because they were already published in my Funimag magazine of the Switzerland pages.

But nobody saw these photos in high resolution. Enjoy

26 thoughts on “Funiculars of Switzerland oldies photos”

  1. Tout simplement magnifique…
    Mais serait-il possible d’avoir des légendes? Je n’ai malheureusement pas le plaisir et la faveur de connaitre tous les funiculaires de Suisse, surtout que certaines de ces photos ont été prises avant même que je sois né!

  2. bonjour Jean-Philippe et bienvenue sur le Funimag blog! 🙂

    Alors pour ceux qui ne connaitraient pas tous ces funiculaires… dans l’ordre d’apparition:
    РLa Coudre-Chaumont (Neuch̢tel)
    – Sierre-Montana-Crans (Valais)
    – Sierre-Montana-Crans (Valais)
    РCh̢telard-Emosson (Valais)
    – Ligerz-Tessenberg-Bahn (Bern)
    – Bienne-Macolin (Berne)
    – Bienne-Evilard (Berne)
    РDrahtseilbahn-Marzila-Bern (Mus̩e des Transports de Lucerne)
    – Dietschibergbahn (Luzern)
    – Drahtseilbahn-Marzila-Bern (Bern)
    – Saint Imier-Mont Soleil (Berne)
    – Gurten Bahn (Bern)
    – Niesenbahn (Bern)
    – Niesenbahn (Bern)
    – Niesenbahn (Bern)
    – Giessbach Bahn (Bern)
    РSaas Fee, M̩tro Alpin / Felskinn (Valais)
    РSaas Fee, M̩tro Alpin / Mittelallalin (Valais)
    – Harder Bahn, Interlaken (Bern)
    – Piotta-Ritom (Ticino)
    – Polybahn, Zürich
    – Lugano-Stazione (Ticino)
    – Lugano-Stazione (Ticino)
    – Locarno-Madonna del Sasso (Ticino)
    – Locarno-Madonna del Sasso (Ticino)
    – Kriens – Sonnenberg (Luzern)
    – Kriens – Sonnenberg (Luzern)
    – Kriens – Sonnenberg (Luzern)
    – Kriens – Sonnenberg (Luzern)
    – Gütsch Bahn (Luzern)
    – Gütsch Bahn (Luzern)
    – Terrace Hotel, Engelberg (Obwalden)
    – Reichenbachfall Bahn (Bern)
    – Reichenbachfall Bahn (Bern)
    – Reichenbachfall Bahn (Bern)
    – Reichenbachfall Bahn (Bern)
    – Stanserhornbahn (Nidwalden)
    – Stanserhornbahn (Nidwalden)
    – Stanserhornbahn (Nidwalden)
    – Stanserhornbahn (Nidwalden)
    – Stanserhornbahn (Nidwalden)
    – Stanserhornbahn (Nidwalden)
    – Stanserhornbahn (Nidwalden)
    – Stanserhornbahn (Nidwalden)
    – Stanserhornbahn (Nidwalden)
    – Stanserhornbahn (Nidwalden)
    – Ragaz – Wartenstein (St Gallen)
    – Ragaz – Wartenstein (St Gallen)
    – Parsenn Bahn, Davos (Graubünden)
    – Parsenn Bahn, Davos (Graubünden)
    – Muottas Muralg Bahn (Graubünden)
    – St Moritz – Corviglia (Graubünden)
    – St Moritz – Corviglia (Graubünden)

  3. Michel > Tiens, avec Safari je peux regarder tes diaporamas! (sauf les photos du vieux Marzili et le Ritom, là il n’y a qu’un point d’interrogation)

    On dirait qu’il y a peu de funis suisses que tu n’as pas visité!

    Les vestiges au Stanserhorn je connais bien, ayant grimpé cette montagne maintes fois (à pieds)!

  4. Andreas G> je ne vois pas pourquoi cela ne fonctionne pas pour ces deux photos là! As-tu essayé plusieurs fois?

    Bin oui, je crois les avoir tous vus… sauf ceux récemment découverts et quelques funis industriels…!

    Le Stanserhorn… (voir mon Funimag 01) c’est ce qui a tout déclenché… quand je l’ai découvert aux jumelles depuis Alpnachstadt… j’ai découvert qu’il y avait des rails jusqu’au sommet… je ne le savais pas… et aussitôt je me suis rendu à Stans et je suis monté à pied au sommet (plus de 1500 mètres de dénivelé!)… j’ai découvert les trois sections, la gare abandonnée de Blumatt… ce sont ces photos qui sont dans le diaporama!

  5. Funimag > La deuxième fois, ça fonctionnait!

    Savais-tu qu’au Stanserhorn il y avait un deuxième funiculaire? Celui desservait une carrière de plâtre et a été abandonné à son tour, où plûtot remplacé par un téléphérique avant la deuxième guerre mondiale.

    Bravo Michel… mais il y a des gens qui grimpent le Stanserhorn en une heure! Il y a aussi un concours pour les randonneurs décalés… ils grimpent le Stanserhorn marchant jusqu’au sommet à leur propre manière: «rückwärts», c’est-à-dire… en arrière!

    Photos:
    http://www.rueckwaerts-berglauf.ch/index.php/Fotos/47/0/

  6. Waahhh! Der einzige Rückwärts-Berglauf der Welt! Il faut que je parle de cela dans mon blog! Merci Andreas 🙂

  7. PS: Sur la quatrième photo, derrière les foufous qui grimpent le Stanserhorn **en arrière** on voit bien la gare intermédiaire de Blumatt du funiculaire abandonné!

  8. Oui je ne me souviens plus qui m’avait déjà parlé de ce deuxième funiculaire au Stanserhorn… mais je n’ai rien trouvé de plus comme information!

  9. Funimag > Moi non plus. Mais je sais qui pourrait fournir des informations!
    Dès que la neige se liquéfiera, je vais me lancer à la découverte!

  10. Andreas j’ai fait un billet sur les décalés du Stanserhorn 😉
    C’est très peu connu en Suisse romande.

  11. Merci Sugus, c’est chouette!

    Que vont penser nos compatriotes romands, quand ils vont lire ça? «Voici la preuve que les bourbines sont complètement fou, marcher en arrière comme ça!» 😉

  12. Gipsbahn: le deuxième funiculaire au Stanserhorn, c’était à Ennetmoos pour la carrière de gypse… il a fonctionné de 1888 à 1931.

  13. Funimag > Oui, cela je savais – mais où était-il exactement? La carriêre se trouvait-elle à l’emplacement actuel à l’époque? Je vais me renseigner.

  14. Funimag > Ca y est – un gars m’a dit où il faut chercher! Je vais te prevenir dès que j’aurai réussi.

  15. BBArchi> Ce que tu pointes n’est autre que le sommet du Stanserhorn avec la troisième section abandonnée du Stanserhornbahn!

  16. Ah, ok ! autant pour moi !!

    Mais… sur la carte que tu proposes, on dirait que c’est tout plat ? on voit bien un bâtiment industriel, mais pas de traces de plateforme ou autre ?

  17. BBArchi> Ce que je pointe, c’est la fôret située sur la pente nord-ouest du Stanserhorn. Si j’en crois certains sites, il ne resterait pratiquement plus rien de ce funiculaire industriel…
    http://bruenig-bahn.ch/wbb/index.php?page=Thread&threadID=275
    Les coordonnées données sur ce site(199,5 / 66) ne sont pas exactes… autant je suis d’accord avec 199,5 mais pas avec 66… ce devrait être plutôt 668 ou 668,5 😉

  18. Michel > Au contraire – il y restent **énormement** de vestiges de la Gipsbahn! J’ai été surpris! Faut se méfier de ce que disent «certains sites» (en l’occurrence, Monsieur Christoph Berger, qui maîtrise l’art de l’understatement)… 😉

    Les coordonnées exactes sont:
    station inférieure: 199,95 / 667,6
    station supérieure: 199,4 / 668
    De ces deux points, tirer une ligne droite.

    Le funiculaire est nettement visible sur cette vieille carte («Siegfriedkarte») de 1893:

    http://www.stub.unibe.ch/maps/ta/gallery/Siegfriedkarte_digital_–_TA_379_1893.htm

  19. Funimag > Oui, c’est parfait!
    Je voudrais t’envoyer une photo des vestiges de la station supérieure, mais ça ne marchait toujours pas ce midi! Je vais essayer de te l’envoyer demain de mon office.

Leave a Reply