Project of a funicular to the Jungfrau !

Projet d’un funiculaire pour monter à la Jungfrau!

Jungfrau

Aujourd’hui, les Chemins de Fer de la Jungfrau viennent d’annoncer officiellement le lancement d’une étude pour un funiculaire souterrain devant relier directement la vallée de Lauterbrunnen au Jungfraujoch !

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le Jungfraujoch, il s’agit du promontoire situé à environ 3571 mètres d’altitude juste en dessous de la Jungfrau (4158 m) le sommet mythique de l’Oberland Bernois. Le Jungfraujoch est déjà accessible depuis le 1er août 1912 par train à crémaillère transperçant l’Eiger et le Mönch.

Actuellement il faut près d’une heure et demie pour relier Lauterbrunnen au Junfraujoch par trains avec changement à la Kleine Scheidegg. Les Chemins de Fer de la Jungfrau projettent donc un funiculaire dans un tunnel incliné qui devrait avoir pas loin de 7000 mètres de longueur, ce qui serait le record du monde absolu pour un funiculaire… et un dénivelé de 2600 mètres! Il serait prévu une pose de 8′ à mi parcours pour permettre aux passagers de s’acclimater à l’altitude!

Les associations écologistes ont déjà fait savoir qu’elles sont opposées à un tel projet!

Jungfrau
(Document Swissinfo)

Communiqué officiel des Jungfraubahnen (in english)

Le site officiel des Jungfraubahnen

See also these posts / Voir aussi ces articles:

The SWISSCOM railway and funicular at the Jungfrau / Le chemin de fer et le funiculaire SWISSCOM à la Jungfrau

A real funicular at the Jungfrau ! / Un vrai funiculaire à la Jungfrau!



19 thoughts on “Project of a funicular to the Jungfrau !”

  1. Projet excessif : un tunnel de 7kms, donc sans aucune vue sur l’extérieur ?

    A part aller plus vite, faire une pause à mi-parcours (ou je suppose la halte est plus à caractère commercial que médical – pour parler d’accoutumance à l’altitude ?) me parait une faible compensation en regard de la perte de contact avec le paysage, qui doit être plutôt somptueux, j’imagine, quand il fait beau ?

    Et au fait, ce nouveau funi, pourquoi faire ? il y a une station qu’il faut absolument désenclaver, la haut ?

    Plus les aspects écologiques que je ne visualise pas bien …

    I am sceptique…

  2. BBArchi> Pourquoi faire ce funi? Bin… pour faire venir plus de touristes au sommet pardi! Augmentation des cadences! Tu ne connais pas le chemin de fer de la Jungfrau? Il dessert depuis un siècle déjà le sommet… cela coûte très cher d’y monter… mais surtout il faut viser pour avoir un temps dégagé au sommet afin d’avoir la vue sublime sur les vallées et le glacier d’Aletsch!

  3. J’ai mal formulé ma question : par rapport au chemin de fer de la Jungfrau, faut – il en attendre une augmentation considérable de la capacité ?

    N’est – il pas plutôt envisageable de moderniser ce chemin de fer qui existe ?

  4. Incompréhensible!
    Voila ce qui m’est passé par la tete lorsque j’ai lu la nouvelle!
    Comme le dit BBArchi, ne serait-il pas plus intéressant d’augmenter la cadence du train existant, en doublant la voie par exemple? Cela ne changerai rien dans le paysage vu que la ligne est en tunnel sur la plus grande partie de sa longueur. Quand à percer un nouveau tunnel de 7km en forte pente ou agrandir un tunnel existant de 9km en pente modérée, quel est le plus simple?
    Après, en ce qui concerne l’accès à Kleine Scheidegg, il existe déja une “fausse double voie” avec le WAB qui descent soit sur Lauterbrunnen, soit sur Grindelwald!

    D’après le site des Jungfraubahnen, aucun calendrier n’est avancé, il s’agit juste de “projets futurites” et dans un premier temps, une étude de faisabilité.

    A noter que les solutions envisagées sont un ascenseur rapide (?) ou un funiculaire.
    Par ascenseur rapide, faut il comprendre une galerie horizontale suivie d’un puis (du même genre que le chantier Alptransit de Sedrun) ou un ascenseur incliné, qui serait alors un funiculaire monocabine? Dans ces 2 cas, quel principe est le mieux adapté? Contrepoids ou treuil (avec au minimum 2,6km de cable à enrouler dans le cas du trajet vertical!)

    Personnellement, bien que ne craignant pas spécialement les trajets “dans le vide” comme un funiculaire ou un ascenseur, 2600m de dénivelé en dessous ne me rassureraient guère! Déja dans la cabine du puis de Sedrun (“Seulement” 800m), les jambes tremblent un peu!
    Il se peut que beaucoup de gens qui montent en train refusent ce genre de transport.

    Pour comparaison, Funimag, quels sont le dénivelé et la longueur les plus importants pour un funiculaire?

  5. Personnellement je pense qu’il devrait y avoir deux sections… donc deux ascenseurs verticaux ou deux funiculaires inclinés. Ils prévoient une pause de 8′ pour habituer les organismes à l’altitude… alors pourquoi ne pas profiter du changement de sections!
    N’oublions pas que le Jungfraubahn fait déjà deux arrêts intermédiaires à Eigerwand et Eismeer… officiellement c’est pour regarder le paysage vu de la face nord de l’Eiger et le glacier du Fieschergletscher mais finalement, n’est ce pas fait aussi pour acclimater les organismes?

    Le plus long funiculaire c’est le Mölltaler Gletscherexpress qui fait 4827 mètres.

    Le plus grand dénivelé ce doit être le funiculaire de Tignes – La Grande Motte avec 1920 mètres.

    En tout cas on peut dire que les Jungfraubahnen n’ont pas peur du syndrome Kaprun!

  6. Le but du projet est de permettre de faire le tour du Jungfraujoch dans une demi- journée. Comme ça on veut attirer les touristes chinois, brésiliens et russes. Ils manquent du temps. Pour eux, aujourd’hui ça dure trop longemps d’accéder au Junfraujoch (2 heures depuis Lauterbrunnen).

    Pas tous les écolos sont contre. L’association «Pro Natura» ne voit aucun problème. Mais ils demandent que la ligne des BOB serait prolongé jusqu’à la station inférieure du nouveau funi/lift. Cependant la fondation «Landschaftsschutz Schweiz» demande «plus de courage pour la démarche lente».

  7. Je n’osais pas évoquer le drame de Kaprun, mais effectivement la question doit être posée ; clairement, la clientèle visée reste les “touristes – express” cherchant à s’occuper pendant leur temps libre au prix d’une vie trépidante et d’une empreinte écologique discutable.

    Pas certain que cette agitation frénétique soit compatible avec le développement durable intelligent…

    La Tribune de Genève a consacré un article sur le projet :
    http://www.tdg.ch/pages/home/tribune_de_geneve/

    “L’an dernier, plus de 700 000 visiteurs ont emprunté le train à crémaillère historique. Mais avec un tunnel, le transport depuis la vallée de Lauterbrunnen ne durerait plus que vingt minutes, arrêt de huit minutes à une station intermédiaire compris, contre cent aujourd’hui. «L’idée serait d’utiliser les deux moyens de transport, l’un à l’aller et l’autre au retour», précise Kathrin Naegeli, responsable de presse. L’excursion prendrait ainsi une demi-journée.

    Ecologistes sceptiques
    Selon les détails fournis hier, le projet coûterait entre 200 et 300 millions de francs. Le tunnel mesurerait quelque 6,5 kilomètres, pour une inclinaison de 26 degrés.

    Une construction souterraine permettrait d’éviter toute atteinte au site inscrit au Patrimoine de l’Unesco, insistent ses défenseurs. Mais Pro Natura et la Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage craignent aussi l’augmentation de la pression sur la vallée de Lauterbrunnen… ”

    C’est également ce problème qui doit être pris en compte dans le bilan prévisionnel de l’opération…

  8. Andréas G > “alors ça, c’est l’argument le plus spécieux que j’aie jamais entendu !” ^^ (tiré du Génie des Alpages…)

    Je croyais que la règlementation avait été adaptée dans la totalité des pays européens ET en Suisse, après cet accident épouvantable qui avait fortement frappé les esprits …

  9. Jan> Il s’agit du projet abandonné de prolongation du Jungfraubahn jusqu’à la Jungfrau elle même! De la gare terminale, un ascenseur vertical de quelques dizaines de mètres seulement devait relier la gare au sommet à 4158 m!

  10. BBArchi> Pourquoi la Tribune de Genève parle de danger pour la santé? Pour qui? Les visiteurs ou les habitants du coin? Pas clair leur article…

  11. Michel > «Dangereuse pour la santé» de qui? Pour la santé des voyageurs. Dans le journal «Tages Anzeiger», les chemins de fer de la Jungfrau affirmaient que le voyage rapide (les voyageurs surmonteraient 2600 mètres d’altitude en 20 minutes) ne poserait aucun risque pour la santé des voyageurs.

    Soit. Je me demande toutefois s’il est vraiment nécéssaire de se rendre au Jungfraujoch en 20 minutes. Les touristes «futés» emprunteraient le nouveau lift pour l’aller ET le retour. Time is money!

  12. Coccodrillo> Le but des Chemins de Fer de la Jungfrau n’est pas de monter jusqu’au sommet de la Jungfrau, mais d’amener encore plus de visiteurs au Jungfraujoch…. donc de créer un nouvel accès rapide!

  13. Jungfrau: projet d’ascenseur abandonné
    27.11.2008 08:35
    Le Jungfraujoch ne sera pas accessible par un ascenseur ou un funiculaire souterrain. Les Chemins de fer de la Jungfrau ont renoncé à ce projet au profit du développement des capacités actuelles du célèbre train à crémaillère. Le temps de trajet sera raccourci. Il est prévu d’acquérir des navettes plus rapides et d’aménager de meilleures possibilités de croisement en montagne, ont expliqué jeudi les Chemins de fer de la Jungfrau. Le trajet aller-retour entre la Petite Scheidegg et le Jungfraujoch passerait de 120 à 90 minutes. Le coût est devisé à moins de 100 millions, contre 460 à 970 millions pour l’ascenseur.
    (news.search.ch)

  14. C’est certainement une bonne nouvelle que l’abandon de ce projet… qui n’avait pour but que de favoriser des visites rapides au sommet de la Jungfrau!
    S’ils veulent que la montée au sommet soir plus rapide alors il faut prévoir certaines navettes de trains sans arrêts aux gares intermédiaires…

Leave a Reply