Funimag Issue #28 / Funimag Numéro 28

Funimag 28

 

I just published the Issue #28 of Funimag! The content…

The First Mountains Railroads in the World and their inclined planes!

– The Allegheny Portage Railroad (Pennsylvania, USA), by Chris J. Lewie, AICP.
– The Andrezieux – Roanne Le Coteau inclined planes (France), by Gérard Vachez (the english version of this article will be published soon, see the french version for the moment)
– Quiz #28

Funimag Issue #28

 

Le numéro 28 de Funimag vient de paraître! Au sommaire… 

Les premiers chemins de fer de montagne et leurs plans inclinés!

Le chemin de fer des montagnes Allegheny (Pennsylvanie, USA), par Chris J. Lewie, AICP.
La ligne Andrézieux – Roanne Le Coteau (France), par Gérard Vachez.
Jeu 28.

Funimag Numéro 28

 

32 thoughts on “Funimag Issue #28 / Funimag Numéro 28”

  1. Michel> Très beau numéro de Funimag, merci et bravo!

    J’ai été éffrayé quand j’ai lu ce que Monsieur Vachez vient d’écrire: «A noter que le bâtiment de la machine de Biesse, encore en bon état, est menacé d’être rasé…»

    Il faut absolument sauver ces bâtiments (aussi la remise de locomotives), il s’agit d’un monument historique de premier ordre!

  2. Ouf! Tout est réparé!!!

    Et bien non il y a encore un problème avec les Google maps qui n’affichent pas les tracés avec Internet Explorer!!! Je hais IE !!!!!
    Utilisez Firefox si vous voulez profiter pleinement des fonctionnalités de Google Map!
    Pour IE… je vais essayer de trouver ce problème…

  3. Bien bien, tout ça ! J’ai toujours en préparation la visite des vestiges de Balbigny>Neulise>Le Coteau…
    Et donc quelques infos supplémentaires dont je ne disposais pas !
    Merci Funimag, M.VACHEZ, Andréas G … ^^

  4. Bonjour,
    J’ai encore bon espoir de sauver ce bâtiment. Peut on me dire si d’autres funiculaires pour le transport public de voyageurs ont existé antérieurement celui-ci ? (mise en service : 15 mars1833) – En France – En Europe – Dans le monde?
    Je connais bien la ligne, étant né Balbigny, et ayant écrit avec un amis l’histoire des 3 premières lignes de France.
    Les dés qui servaient de support aux rails (ancêtre des traverses) étaient en granit ou en porphyre. (mais pas en béton).
    Au sujet du pont de Villars, le pont du Bois Monzil, seul vestige entier de la 1ère ligne, nous avons réussi le faire inscrire comme monument historique, pour qu’il ne soit pas démoli. J’espère, avec votre aide sur l’ancienneté, faire de même avec l’ancien bâtiment de Biesse.

  5. Dans la mesure de mes modestes moyens, et si je peux, ce sera avec grand plaisir de participer ce sauvetage. Voir avec M.FUNIMAG pour un contact …

    Funimag> sur IGN Géoportail, on a une bien meilleure définition que Google Map ^^ et puis ça reste un produit “de chez nous” ^^ ^^ ^^ !

    et en plus on récupère une carto assez fine pour repérer et noter les pépites historiques…

    Historiquement : je ne sais pas si d’autres funiculaires peuvent être plus anciens, surtout pour le transport de voyageurs, compte tenu de l’antériorité des trois premières lignes…

  6. Le problème de l’affichage de Google Maps avec IE est résolu! Ce n’était pas un problème de Google… ni de IE d’ailleurs!… juste un pb dû ma trop grande précipitation poster le nouveau numéro… 😉

    Vous pouvez donc réafficher les pages avec IE ça marche maintenant! Vous y trouverez le tracé EXACT des deux chemins de fer avec les positionnements EXACTS de tous les plans inclinés des deux chemins de fer!

    BBArchi> Géoportail… oui peut être mais pour afficher la carte des montagnes Allegheny ça craint un peu je trouve! 🙂
    Tiens, peux tu me dire si on peut insérer une carte Géoportail dans une page web comme avec Google Maps avec tracés et points de repères?

  7. Ah, oui, bonne question … avec balises et épingles, je n’ai jamais essayé, en fait. Mais la définition permet de descendre l’échelle du 1/1500e, ce qui est très bon par rapport Google Maps ! et puis pour le site web, bin nous verrons plus tard, vu la quantité certaine de boulot que ça représente pour faire vivre un site !

    ( 🙂 euh, je ne pensais pas IGN Géoportail pour les montagnes Allegheny … seulement pour Neulise ^^)

    La définition est bonne sur Google Maps mais uniquement sur le secteur de St Etienne ; après, c’est la France Profonde.

    Quelques questions quand même sur 2 secteurs : L’Hopital sur Rheins, pour lequel je suis sûr que le tracé est légèrement différent (plus vers le coeur du village) avec le raccord sur le “nouveau” tracé la hauteur de la gare, coté Roanne. Et puis, vers St Etienne, est-tu certain du positionnement de la section de La Quérillière ? Après analyse de l’altimétrie et du relief, j’ai l’impression qu’elle se situerait en fait plus l’est, pratiquement l’emplacement de la plateforme actuelle. Mais c’est au conditionnel !

  8. Pour le tracé j’ai eu la validation de G. Vachez! 🙂
    Mais bon… peut être n’a-t-il pas tout contrôlé précisément.

    Pour le secteur de la Quérillière, G. Vachez m’a fait corriger et donc ce qui est présenté correspond ses remarques!

    Oui je suis d’accord que la définition des photos Géoportail est bien meilleure et complète sur la France que sur Google Maps. Mais ce qui est génial avec Google Maps c’est que l’on peut faire une infinité d’applications qui découlent de leurs photos… Gr ce leur APIs gratuites tout un chacun peut développer sa propre application d’où le succès foudroyant de Google Maps/Earth! L’IGN a encore du boulot pour en arriver l !

    As-tu cliqué sur les épingles vertes des plans inclinés d’Allegheny?
    As-tu vu la courbe du fer cheval et son funiculaire?!!

  9. Gérard ARF> Apparemment, en Europe continentale, on a rarement construit des lignes de chemin de fer avec plans inclinés et machines vapeur fixes (je ne parle pas de petites lignes industrielles, p. ex. lignes desservant des carrières).

    Ainsi, en Allemagne il y avait seulement une telle ligne: Erkrath – Hochdahl (ligne Düsseldorf – Wuppertal), inauguré en 1841. Pour les amis des poulies, voici une belle image:
    de.wikipedia.org/wiki/Bild:Umlenkrolle_Erkrath.jpg

    En Suisse, il n’y avait aucune.

    En Belgique, il y avait le plan incliné de la côte d’Ans (ligne Bruxelles – Liège), inauguré en 1842.

    Evidemment la technique a été inventée et était assez répandue en Grande Bretagne. L il y avait beaucoup de lignes traction funiculaire partielle, je ne cite que quelques-unes:
    Redruth – Chasewater (1824)
    Liverpool – Manchester (1830)
    Canterbury – Whitstable (1830)
    http://www.crabandwinkle.org/route.htm
    Cromford – High Peak (1830)
    http://www.wirksworth.org.uk/CHPR.htm

  10. ^^ Je “pinaille” sur des détails, pour l’Hopital sur Rheins (mais j’ai des excuses : 20 ans de passages réguliers sur la N7 au milieu de ce village entre 1970 et 1990, avant sa transformation en 2x2voies, j’ai eu le temps de repérer des vestiges …^^).

    La Quérillière : je remercie G.Vachez pour la qualité de son travail !

    J’avais juste un doute par rapport la consistance de la végétation dans ce secteur, qui donne toujours de très bonnes indications sur la nature du substratum ; les phénomènes de tassements sous voies, ou la présence de maçonneries enterrées, générant des variations d’humidité et donc d’état sanitaire et phyto de la végétation, apparaissent très fréquemment l’emplacement des lignes disparues, et sont visibles du ciel !

    C’est d’ailleurs un des apports principaux de la photographie aérienne (technique récente prolongée par la photo satellite) qui a permis de déceler et mettre en évidence tout un patrimoine archéologique totalement invisible du sol.

    Andréas G> ah les plans inclinés anglais ! Ingleby par exemple… N’est ce pas Michel ?

  11. Funimag> PS : le fer cheval ! funiculaire touristique ou industriel ? J’ai l’impression qu’il s’agit d’un ensemble immobilier / foncier avec un réservoir pour alimenter une machinerie vapeur, mais pour quel usage ?

    As tu des infos ?

  12. Bonjour,

    je rentre d’une absence et découvre l’article publié et les commentaires. Merci pour les félicitations, mais BBArchi a raison, je n’avais pas vérifié d’assez près le passage l’Hôpital sur Rhins.
    En effet la ligne passait beaucoup plus près du village et retrouve la ligne actuelle de Lyon par Tarare près de la gare coté Le Coteau.
    Michel doit pouvoir rectifier cette portion de tracé.
    Selon vos réponses il semblerai bien que l’on puisse considérer ces plans inclinés comme les plus anciens (pour voyageurs) d’Europe continentale (y avait’il des voyageurs sur les lignes anglaises de 1830? je ne le pense pas). Cela peut nous aider sauver le bâtiment de Biesse.

  13. Gérard ARF> Bienvenu au bercail… bon j’ai essayé de prendre en compte tes remarques ainsi que celles de BBArchi… j’espère avoir compris ce que vous vouliez comme modifications… est-ce que maintenant c’est le bon tracé? 🙂

  14. Bonjour Michel,
    C’est mieux mais pas encore ça.
    Je t’envoi par mel un plan plus précis, mais ce secteur a vu 2 rectifications succèssives du carrefour RN 7 / RN 82 dans les années 60 et ces 3 dernières années, donc tout vestige est aujourd’hui invisible.

  15. Hum… Désolé de faire le pénible, mais pour L’Hôpital sur Rheins, ce n’est pas encore ça…^^ La plateforme se situait sur le coté Ouest de la rocade 2×2 voies entre le centre du village et le carrefour des 2 nationales, après un zigzag en venant de l’actuelle gare ; elle était visible en remblai mi-pente de la colline boisée qui a été “retaillée”.

    A suivre…

  16. Il me semble bien que c’était comme ça que j’avais dessiné le tracé dans un premier temps… non? Contournement de la rocade par l’ouest… hum

  17. “En Suisse, il n’y avait aucune.”

    Non, le Lausanne-Ouchy.

    En Italie, il y a encore en service le tramway Trieste-Opicina. Une ligne similaire était la Palermo-Monreale en Sicile.

  18. Bonjour,

    Dans le cadre d’un travail bénévole, je souhaite utiliser l’une de vos images : comment puis je vous contacter par mail pour le solliciter?

    Bien cordialement,

    G. Pilot

  19. Bonjour Michel,

    Il y a longtemps que je n’était revenu sur ton site.
    On ne voit plus les fond de plan, est-ce normal?
    D’autre part dans la fin de l’article, le lien avec le site de mon association est erroné. les 2 points sont après le double // au lieu d’être avant.
    Si tu pouvait rectifier.
    A titre d’info, la procédure d’inscription à l’inventaire des monuments historique du bâtiment de la machine de Biesse est enclenché au titre de plus ancien funiculaire au monde pour le transport public de voyageurs.

    A bientôt

    Gérard ARF

  20. Gérard> Les liens ont été corrigés!
    Les fonds de plan? Tu veux parler des photos des anciens plans que l’on peut afficher en cliquant sur une vignette pour agrandir? Ca fonctionne pourtant…
    Peux tu m’expliquer exactement qu’est ce qui ne va pas et avec quoi tu essaie de voir les plans?

  21. Gérard ARF> Voila une nouvelle extrèmement importante ! Avez vous constitué une association pour ce faire ?

    Je suis tombé le 25/03 sur ce site qui en parle :
    http://www.forez-info.com/…chemin_de_fer_forezien_en_danger_2253.html

    A suivre !

  22. BBArchi > Merci pour le lien. Ayant visité le lieu en question il y a une année, je ne comprends pas comment c’est possible qu’un monument technique d’une telle importance est en danger de disparaitre. J’espère qu’il sera possible de le sauver.

    Je ne sais pas non plus pourquoi il fut jugé nécéssaire de détruire ce joli et calme paysage en construisant une autoroute de plus…

  23. Il faudrait peut-être organiser une visite avec d’autres personnes motivées, pour entretenir et allumer la flamme de l’intérêt dans le regard de certains… ^^

    Avec le printemps et les arbres en fleur, à suivre… Un reportage peut-être, une analyse technique et architecturale plus pointue éventuellement ?

  24. Bonjour à tous,

    Pour Michel, ce qui ne marche plus chez moi c’est la carte Google map. Je n’ai pas changé de config pourtant.

    Pour le site Forez info, c’est moi qui leur est passé l’info.

    Nous n’avons pas constitué d’association ad’hoc car mon association “Amis du Rail du Forez” basée à St Etienne dont je suis le responsable Histoire et patrimoine (et dont j’ai été président pendant 8 ans), a une certaine habitude de ces procédures. Nous avons déjà fait inscrire à l’inventaire des Monuments historiques le pont du Bois Monzil près de St Etienne qui était sur la 1ère ligne St Etienne Andrézieux et est donc le plus ancien pont férroviaire d’Europe continentale.

    Pour ce qui est du Bâtiment de Biesse, j’ai communiqué un dossier complet à l’Architecte des Bâtiments de France de St etienne, ce qui est la procédure classique pour l’inscription à l’ISMH.
    Je prépare Une campagne de presse pour la fin du mois qui prépareras en même temps une grande expo que nous organisons au Coteau du 3 au 19 mai pour fêter les 175 ans de cette 3ème ligne de France. Nous parlerons à cette occasions de “nos” funiculaires.
    Pour Andréas, la construction de cette voie expresse est demandée par tous depuis des decennies. Mes bonne relations avec les ingénieurs DDE ont permis jusqu’à aujourd’hui de ne pas démolir ce bâtiment qui est aujourd’hui propriété de l’Etat.
    Si certains peuvent venir voir l’expo, je serai ravi de les rencontrer (tous les jours de 14h00 à 19h00- entrée gratuite)

  25. Gérard Vachez > Merci pour vos informations! Je suis heureux de lire que votre association prépare les démarches nécéssaires pour la sauvegarde du site de Biesse. Je n’ai aucon doute que vous allez réussir grâce à vos connaissances dans ce champ. Ailleurs j’ai appris qu’il était possible de sauver le viaduc du Pont Marteau du tacot Régny – Lavoine qui était lui aussi menace par la construction de la dite autoroute.

    Bien que les collines entre St-Etienne et Roanne sont beaucoup plus belles sans autoroute, il est très important qu’au moins cette dernière n’entraînerait pas la destruction de temoins importants de l’histoire des transports. Le site de Biesse pourrait devenir un atout touristique de premier ordre. Je sers comme preuve, ayant fait le voyage depuis la suisse orientale rien que pour visiter les vestiges des plans inclinés (voir Funimag no 28 😉 ).

    Je voudrais ajouter que je n’aurais pas fait le voyage si je n’avais pas lu l’excellent ouvrage «La Loire, berceau du rail français» des Amis des rails du Forez (ARF)! Les travaux des ARF sont très louables et surpassent les activitées d’autres associations de férroviphiles. Au mois de Mai, un voyage au Coteau s’imposera!

  26. Au dernières nouvelles le viaduc dit “pont Marteau” de l’ancienne ligne à voie métrique Lavoine – Régny ne serait plus menacé, l’autoroute passera sous l’ouvrage : voir la page internet de l’ASF: http://www.asf.fr/control/index.aspx?pageid=A89.11987
    on peut aussi voir le diffuseur RN 82 / A 89 ou à l’extrème droite, on apperçoit le batiment de Biesse juste hors de l’emprise.
    Merci pour les félicitation pour le livre “La Loire berceau du rail Français que j’ai écrit avec mon ami Jean Claude Faure.
    Un ami cheminot Suisse (Hansruedi Pluss) grand marcheur sur d’anciennes lignes de chemin de fer doit aussi venir reconnaître nos lignes primitives

  27. Gérard > Oui en effet, on voit le bâtiment de Biesse avec son étang… Malheureusement l’autoroute va anéantir ce qui est toujours visible très clairement – 150 ans depuis la fermeture de la ligne (!) – du tracé de l’ancien plan incliné de Biesse! Tant que le bâtiment va subsister…

    A noter aussi que pas trop loin de Biesse, à savoir dans la vallée du Gier, j’ai constaté il y a deux semaines qu’on est en train de valoriser le site de l’ancien canal de Givors, près du «Rocher percé»… très louable cela aussi… là, on construit des petits ponts qui permettent de franchir l’écluse, et apparemment on va placer des panneaux avec des informations historiques pour les visiteurs… faudrait faire ça aussi à Biesse.

    http://www.reseau-patrimoine.net/article.php3?id_article=370

Leave a Reply