Swept by the storm Kyrill

Swept by storm Kyrill
Click to see the other photos.
Cliquer pour voir d'autres photos.

This train of the Appenzeller Bahnen was leaving Wasserauen (canton of Appenzell Rhodes Intérieur, Switzerland) on Friday, Jan 19, 2007 at 10.19 am. After 200 m the train was swept out of the rails by a the storm Kyrill. Fortunatly there was nobody inside the train, the conductor got only some contusions.  

Balayé par la tempête Kyrill 

Vendrei 19 janvier 2007 à 10h19, cette rame des Appenzeller Bahnen  venait de partir de la gare Wasserauen (canton d'Appenzell Rhodes Intérieur, Suisse) quand après 200 mètres une forte rafale de vent l'a renversé. Heureusement il n'y avait pas de passagers dans le train, seul le conducteur en a été quitte pour quelques contusions.

Photo polizeinews.ch (merci Sugus pour avoir parlé de cet accident).

6 thoughts on “Swept by the storm Kyrill”

  1. Un accident étonnant… le vent ne semblait pas être éxtrèmement fort! En Allemagne c’était autre chose.

  2. C’est quand-même étonnant! Pour être capable de renverser un train, le vent devait souffler avec une force inouïe et si cela avait été le cas tout devrait être détruit dans la région! Mais non, que ce train, rien d’autre (ou quelques bricoles)! Comment cela est-il possible?

  3. Le Föhn? Je ne crois pas. Le föhn vient du sud tandis que Kyrill soufflait de l’ouest. On observe jamais le föhn en même temps que le vent de l’ouest. C’était quand même Kyrill qui a bouleversé le tacot.

  4. Peut-être un phénomène de roulis / résonnance ; le polygone de sustentation du matériel en voie métrique est plus réduit en largeur, et les photos montrent bien que ce type de train est plus en déséquilibre latéral sur cet écartement que sur un écartement “normal”, même équipé de technologie intéressante.

    Si le train est “ vide”, donc plus sensible au vent latéral, il suffit d’une petite amorce de balancier mal absorbée par les antilacets (montés entre la caisse et les bogies) pour entrainer un roulis ; l’essieu de tête peut se soulever légèrement, et s’il se trouve simultanément en face d’une jonction de rails ou d’un appareil de voie, il saute. Ici, avec la voie en remblai, le basculement devient inévitable.

    Salutations.

Leave a Reply